Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
GRAVURE CAOUTCHOUC  ARTISTIQUE

Mon concept sur la gravure caoutchouc artistique existe depuis décembre 1988, lorsque j’ai effectué un dessin sur un pneu poids lourd . Venez voir le caoutchouc vraiment autrement.

Paul Doumenjou, Louis Rustin,La Rustine "unis pour la vie"(2) Mai 2011

Publié le 15 Mai 2011 par G.Gente in Historique

Entretien Alain Doumenjou, Gérard Gente à Propos de Louis Rustin 

Bonjour,

(Pour une fois je vous demande de lire cet article jusqu'à son terme  que vous soyez Abonné à mon site, Parachuté,  Novice , Professionnel du pneu habitué ou non au site, historiquement c’est une très belle histoire très touchante, à méditer vraiment prenez le temps de lire…)

 Il s’agit d’une intervention de Alain Doumenjou qui a exercé pendant 37 ans la profession d'avocat avant de vivre désormais une retraite heureuse au nord de l'Argentine où il réside actuellement. Un entretien particulièrement très intéressant réagissant à un article concernant Louis Rustin, La Rustine "unis pour la vie"publier le 01/11/2010(il m'autorise gentiment à publier l'intégralité de l'entretien que nous avons eu par Email)

Il réagit par rapport à cet article http://www.gravurecaoutchouc.com/article-rustin-59919930-comments.html

 

"Complément d'information à Louis Rustin La Rustine "unis pour la vie"

 

18/04/2011 réponse de Alain Doumenjou

Désolé, mais Louis Rustin ne fut pas l'inventeur du procédé qui porte son nom et dont il déposa le brevet, après en avoir acquis les droits auprès de son véritable inventeur, l'ingénieur chimiste Paul Doumenjou qui n'avait pas les moyens financiers d'industrialiser son invention, ce que fera Louis Rustin avec le succès commercial que l'on sait, tout en s'appropriant indûment la paternité du procédé. Paul Doumenjou était le frère de mon grand-père paternel et fut également l'inventeur d'un des tout premiers procédés de film ininflammable à avoir été utilisé en cinématographie.    Alain Doumenjou

 

18/04/2011

Bonjour, Alain

Désolé à mon tour (C'est en 1921 qu'il met définitivement au point et dépose les brevets de ces petites rondelles de caoutchouc) ce n'est pas moi qui écrit ce texte je ne fais que rapporté des faits de Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Rustin

Sur le site http://www.rustin.com/histo.php?cat=3&lg=1 il est précisé que Louis Rustin dès 1908 avait proposé avec son associé Jean Larroque, un premier dispositif : une bande de cuir à coller à l'intérieur de l'enveloppe des pneumatiques.

Mais vous savez très bien malheureusement comme c'est souvent le cas me semble t'il que l'inventeur et celui qui dépose le brevet quel que soit les moyens employés, mais pas celui qui a eu l'idée finie ou pas ... l'idée n'est pas protégeable, vous avez sûrement raison sur le fond et si c'est vraiment le cas après votre vérification et par respect à Paul Doumenjou qui était comme vous le préciser le frère de votre grand -père paternel je rectifierais l'article.

Maintenant sur un plan personnel quoi pensez de votre intervention si ce n'est quel est très intéressante et je pourrais éventuellement rectifier l'article après que vous ayez contactés wikipedia et peut -être aussi avez-vous des documents sur Paul Doumenjou et après votre autorisation bien sûr je pourrais les publier sur mon site.

                                         @ Bientôt   Gérard Gente

 

Le 19/04/2011 réponse de Alain Doumenjou

Bonjour Monsieur Gente,

Merci vivement de votre réponse. J'avoue que l'invention de la Rustine et le rôle joué à cette occasion par mon grand oncle, ne m'ont jamais préoccupé au-delà de l'anecdote familiale dont j'ai entendu parler dès ma plus tendre enfance. Je n'avais jamais effectué de recherche sur le web à ce sujet jusqu'à ces derniers jours. Peu de temps après avoir posté mon commentaire sur votre site, j'ai trouvé sur le magazine de la ville de Clichy (Clichy Mag) un article d'octobre 2008 dans lequel le nom de mon grand oncle apparaît associé à celui de Louis Rustin, sans que pour autant, bien sûr, sa contribution à l'invention y apparaisse. 

Il est simplement mentionné:"Aidé par son ami Paul Doumenjou, Louis Rustin etc.» Les personnes de ma famille directement contemporaines de l'invention ne sont plus de ce monde, mais j'ai interrogé ma mère par téléphone, car âgée de 91 ans et ayant toute sa tête, sa "mémoire" de l'histoire en est un peu plus directe. Elle a pu m'apporter les précisions suivantes qui rectifient et précisent ce qui apparaît dans "Clichy Mag" et que j'évoquais plus haut. En fait c'est mon grand-père qui était à l'origine en relation avec Louis Rustin et lorsque son frère Paul trouva et mit au point le procédé qui devait donner naissance à la fameuse Rustine,il le présenta à Monsieur Rustin , son frère n'ayant pas les moyens financiers d'industrialiser le procédé.

Avec l'accord de Paul Doumenjou, Louis Rustin déposa le brevet à son propre nom et nomma mon grand oncle Directeur Généralde ses Etablissements. Cela correspondait il a l'exercice d'un mandat social de DG au sein du Conseil d'Administration de Rustin SA ? Paul Doumenjou reçut t'-il des actions de la Société? Je l'ignore, toujours est t'-il qu'il exerça un rôle de tout premier plan au sein de l'entreprise Rustin et qu'il y dirigea le service recherche et développement et fut placé à la direction de tout ce qui toucha à l'industrialisation et à la fabrication du produit breveté par Louis Rustin. Il doit être possible de trouver des informations sur les fonctions exercées par mon grand oncle dans les archives de la société Rustin, fonctions qu'il exerça jusqu'à sa mort intervenue peu de temps avant ma naissance en 1945.

 En définitive, si l'invention de la Rustine ne lui apporta ni la notoriété ni la fortune, elle permit en tout cas à Paul Doumenjou d'accéder à une très belle situation dans l'entreprise, Louis Rustin ne s'étant donc pas montré ingrat dans ces circonstances. Pour la petite histoire, lors d'une rencontre intervenue une dizaine d'années après le dépôt du brevet, Louis Rustin déclara à mon grand- père :" Si vous m'aviez fait cadeau d'une véritable fortune le jour où vous m'avez présenté votre frère, vous ne m'auriez pas rendu plus grand service"! Une nièce de Paul Doumenjou est encore de ce monde, bien que centenaire et ma mère va tenter d'obtenir d'autres informations. J'ai trouvé sur le site de l'Association des Ingénieurs de l'ESPCI l'information selon laquelle mon grand oncle aurait reçu son diplôme avec la 23ème promotion de cette école sans que l'année ne soit précisée. Toutefois, j'ai trouvé une promotion datée, la 35ème en 1917, il s'en déduit que Paul Doumenjou aurait été diplômé ingénieur chimiste en 1905. Je n'ignore pas que bien sûr, l'inventeur reste et restera, officiellement et juridiquement du moins, celui qui a déposé le brevet, j'ai exercé pendant 37 ans la profession d'avocat avant de vivre désormais une retraite heureuse au nord de l'Argentine où je réside actuellement.

 Bien à vous, Alain Doumenjou

 

Le 19/04/2011

Bonjour Alain

Merci beaucoup pour ses compléments d'informations quelles précisions vraiment très enrichissant sur votre grand oncle cela va me permettre du moins dans un premier temps et seulement avec votre autorisation de publier notre conversation intégrale (un complément à Louis Rustin,) dans une rubrique Catégorie : historique de mon site  http://www.gravurecaoutchouc.com/ avec photos familiales cela ne serait pas mal...du tout. Pour ce qui concerne toujours votre grand oncle j’ai aussi trouvez L’information Diplômé ingénieur chimiste en 1905″ Vous l'avez compris, historiquement c'est important pour toute la profession du pneu voir au- delà, en attente de vous lire pour d'autres informations et encore une fois avec votre autorisation. @ Bientôt   Gérard Gente

 

Le 12/05/2011 réponse de Alain Doumenjou

Cher Monsieur Gente,
Merci de votre message. Je vous autorise bien volontiers à publier notre échange concernant la petite histoire méconnue de la Rustine. Il existe certainement des photos de Paul Doumenjou dans les archives familiales mais comme je vis en Argentine je n'en ai pas un accès immédiat.
Merci de votre intérêt pour les informations que je vous ai transmises.
Bien cordialement
Alain Doumenjou

Commenter cet article

Louis Rustin 29/06/2011 14:38



Messieurs,


Permettez-moi de me présenter, je sui Louis Rustin l'arrière petit-fils de Louis Rustin inventeur de la RUSTINES.


Je suis toujours surpris de l'intérêt et l'attachement que suscite la marque RUSTINES et je souhaite contribuer à vos échanges.


Il est fort probable que Monsieur Paul Doumenjou soit un contributeur du système de vulcanisation de la feuille de caoutchouc utilisé pour les RUSTINES.  La feuille anglaise produit inventé
par l'Anglais Charles Macintosh au XIXème siècle étant la véritable innovation, seul le système de vulcanisation à froid y a été adapté, nous pouvons parler d'une amélioration plus que
d'innovation ou invention.  Toutefois, je suis choqué par certains propos sic "s'approprié - indûment".


Le seul et unique inventeur reste Monsieur Louis Rustin et la propriété pleine et entière de ce procédé reste aux ETS. L. RUSTIN.  Monsieur Paul Doumenjou a été un collaborateur des ETS L.
RUSTIN au niveau du conseil d'administration en qualité d'actionnaire (apport de 20 000 francs) et de responsable fabrication jusq'au 1er avril 1936 où il est stipulé dans l'extrait d'une
assemblée extraordinaire les éléments suivants :"Mr Doumenjou, Ingénieur Conseil = il est entendu avec celui-ci qu'a daté du 15 mai, il sera attaché comme Ingénieur Conseil et chargé des
recherches diverses se rapportant au fabrication de la société, la mise au point et perfectionnements de ces fabrications.  Il consacrera à ces travaux 3 jours par semaine en principe soit
au siège, soit à l'usine et percevra pour ce travail une mensualité de 2000 francs."


Je pense que mon aïel a été particulièrement reconnaissant et protecteur vis-à-vis de l'ensemble de ses salariés et que Monsieur Doumenjou n'a été aucunement laisé au cours de sa vie
professionnelle.  Je tiens également à rendre hommage aux hommes qui ont contribué à faire du projet industriel de mon arrière grand-père une réussite, en citant Messieurs Galvaing,
Gauberti, Galbrun, Piel et Arduin.


Il n'y a pas polémique juste une précision historique.


Cordialement.


L. RUSTIN



G.Gente 10/07/2011 20:20



Réponse de Louis Rustin (l'arrière petit-fils de Louis Rustin)


à cet article http://www.gravurecaoutchouc.com/article-louis-rustin-paul-doumenjou-la-rustine-unis-pour-la-vie-2-73707356.html  


Réponse de Gérard à Louis
Rustin


  Bonjour, Ms Louis
Rustin  


Tout d'abord, je tiens à vous
remercier pour votre contribution (après avoir essayé moi-même de vous contacter deux fois ces six derniers mois dans la rubrique, contact http://rustin.com/  
info@rustin.com de votre nouveau site


 


Que penser de vos propos si ce
n'est qui sont bien sûr très intéressants et qui apporte selon moi un certain équilibre à ce fait historique.  


Beaucoup de réactions positives à cet article, parfois même de découverte pour certains, il est très important que vous apportiez des précisions et c'est très bien
ainsi.  


Vous
attester


Le seul et unique inventeur reste Monsieur Louis Rustin et la propriété pleine et entière de ce procédé reste aux ETS. L. RUSTIN.  


Ms
Alain Doumenjou précise bien ce fait-là (à relire lors de notre entretien...du 19/04/2011) 


Commentaire
Alain Doumenjou du 19/04/2011  


Je n'ignore pas que bien sûr,
l'inventeur reste et restera, officiellement et juridiquement du moins, celui qui a déposé le brevet  


Quand vous dites,      (je suis choqué par certains propos sic "s'approprié - indûment").


Sans prendre position je ne
trouve pas que Ms Alain Doumenjou
s'approprie quoi que ce soit, il s'interroge et je trouve même, une certaine
reconnaissance , à Louis Rustin  


Commentaire Alain Doumenjou du
19/04/2011


Avec l'accord
de Paul Doumenjou, Louis Rustin déposa le brevet à son propre nom et nomma mon grand oncle Directeur Général de ses Etablissements. Cela correspondait il a l'exercice d'un mandat social de DG au sein du Conseil d'Administration de Rustin SA 


Paul
Doumenjou reçut t'-il des actions de la Société? Je l'ignore, toujours
est t'-il qu'il exerça un rôle de tout premier plan au sein de l'entreprise Rustin et qu'il y dirigea le
service recherche et développement et fut placé à la direction de tout ce qui toucha à l'industrialisation et à la fabrication du produit breveté par Louis Rustin. Il doit être possible de trouver des informations sur les fonctions exercées par mon grand oncle dans les archives de la société Rustin, fonctions qu'il exerça jusqu'à sa mort intervenue peu de temps avant ma naissance en 1945. 


                                                          
 Très Cordialement       Gérard Gente      


Ps Comme je l'ai fait avec Ms
Alain Doumenjou, m'autoriser vous à publier notre conversation intégrale, sur mon site http://www.gravurecaoutchouc.com/  ou avez-vous d'autres précisions à apporter,
dans tous les cas quelques que soit votre décision je tiens à vous remercier encore une fois de votre précision historique.
---------------------------------------------------------------------------------


Cher Monsieur
Gente,  


J'ai utilisé le mot choqué à
dessein, bien évidemment vous pouvez utiliser nos propos sur votre blog.


                                
Très cordialement à vous et à
Monsieur Doumenjou. 


P.S. ci-joint en souvenir une
publicité de 1923    Louis A. Rustin


ETS
L.RUSTINUsine de Crousilles72340 La Chartre sur le Loir - FRANCE