Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GRAVURE CAOUTCHOUC ARTISTIQUE

Mon concept sur la gravure caoutchouc artistique existe depuis décembre 1988, lorsque j’ai effectué un dessin sur un pneu poids lourd . Venez voir le caoutchouc vraiment autrement.

Paul Doumenjou,Louis Rustin,LaRustine"unis pour la vie"(4) AOUT 2011

Publié le 17 Août 2011 par G.Gente in Historique

 
Réponse de
Cher Monsieur Gente,
 
Merci infiniment de m'avoir communiqué ce courrier de Monsieur Louis Rustin.
Je comprends sa réaction et je ne peux que louer par ailleurs, l'objectivité qu'il met dans son propos en reconnaissant la contribution apportée par mon grand oncle Paul Doumenjou.
Que le systême de vulcanisation à froid utilisé pour la Rustine ait été une adaptation ou une amélioration,plus qu'une invention, ne change rien au fait que l'utilisation qui en a été faite a véritablement "révolutionné" l'utilisation de la bicyclette en résolvant de manière simple et efficace le problème permanent posé par les crevaisons.
Je crois savoir que mon grand oncle mit  également au point la formule utilisée pour la dissolution indispensable à l'usage de la Rustine et assurant une durable solidité à la réparation effectuée grâce à elle.
En tout cas merci à Monsieur Rustin d'avoir ainsi confirmé ,pour l'essentiel, ce que j'avais entendu dire par ma famille sur le rôle joué par Paul Doumenjou au sein des Etablissements Rustin en m'apportant les précisions dont je manquais sur ce point, ainsi que je l'avais mentionné dans le courrier que je vous avais adressé à ce sujet.
A l'attention de Monsieur Rustin je tiens à préciser que, selon tous les témoignages familiaux que j'ai entendus, il n'y eut jamais le moindre litige entre Monsieur Louis Rustin et mon grand oncle et que les deux hommes ne cessèrent d'entretenir d'excellentes relations d'estime et de confiance.
Par ailleurs, à aucun moment Paul Doumenjou n'exprima le moindre sentiment d'avoir été lésé par Monsieur Rustin.
S'il en avait été autrement, il est clair que les intéressés n'auraient pas eu l'étroite collaboration qui les a réunis pendant de nombreuses années.
 
Bien cordialement, et mes sincères salutations à Monsieur Louis Rustin.
Alain Doumenjou
PS: Je vous autorise dés à présent à utiliser ce courrier si vous le désirez
Commenter cet article

Fabrice Bercé 01/09/2011 18:54



C'est une belle histoire.



G.Gente 01/09/2011 19:25



Une trés belle histoire même...